Rapport d’activité 2007 FNAUT Poitou-Charentes

Rapport d’activité 2007 – Assemblée Générale du 26 avril 2008

Janvier 2007 :
Campagne de communication envers adhérents et personnalités: envoi des vœux de la Fnaut et Infos n°11 avec offre d’adhésion.
18.01 : Réunion de bureau suite aux contacts pris par le trésorier auprès de Pages Jaunes pour parution du nom de la Fnaut dans les annuaires des 4 départements de la région à la rubrique « associations de consommateurs ». Ceci avait été fait pour la Charente et nous espérons ainsi nous faire connaître pour les problèmes de transport car certains usagers s’adressaient en cas de litige aux associations de consommateurs spécialisées dans les questions commerciales : vente, prestations de services.
30.01 : Notre position sur le projet de la LGV Poitiers-Limoges a été communiqué à la Presse ainsi que la polémique des gares « bis » en banlieue pour Poitiers et Angoulême de la future ligne à grande vitesse Atlantique.
31.01 : Rencontre avec M. Philippe Mottet maire d’Angoulême suite à la campagne de presse gare TVG d’Angoulême et problèmes de circulation dans l’agglomération ; espérance en la ligne LGV dont la réalisation est jugée trop lointaine.

Février 2007 :
09.02 : Participation à la réunion organisée à Rochefort sur la desserte TGV de Royan et la ligne Niort-Saintes ; une concurrence avec l’axe Angoulême-Saintes est à craindre et les 2 conseils généraux ont réagi à cette annonce. La Fnaut préconise la modernisation et la promotion des deux lignes, ce qui est fait au réseau routier André Cantin et Benoît Groussin étaient présents et représentaient la Fnaut.
10.02 : 1er conseil d’administration à Poitiers de la Fnaut Poitou-Charentes.
15.02 : Réunion avec le collectif 16 pour la desserte de la ligne Angoulême-Limoges ; une étude entreprise depuis 2004 pour son amélioration au niveau horaires et fréquences a été adressée à la Région et n’a pas reçu de réponse à ce jour. Rappelons que cette ligne de même que Poitiers-Limoges est gérée par la région Limousin et l’interrégionalité ne semble pas fonctionner comme il le faudrait.
13.02 : Comité de Bassin Nord-Deux Sèvres, pierre Arches nous représentait.
20.02 : Participation Fnaut à la réunion organisée par les élus à Roumazières à l’initiative du Collectif pour la défense des services publics en milieu rural. J’ai insisté sur le thème de la mobilité des personnes sans voiture ni permis devant la disparition des services et des commerces de proximité.

Mars 2007 :
13.03 : rencontre avec Madame Burgevin responsable commerciale de la STGA (bus d’Angoulême) ; la Fnaut sera invitée aux réunions annuelles. Notre adhérent Jacques Dutheîl qui assurait ce rôle étant indisponible pour raisons professionnelles, Georges Dupoîrier membre du CA le remplacera.
15.03 rencontre avec J.C. Viollet député de la Charente, à Angoulême sur les problèmes de desserte du quartier Lhoumeau ; isolé, situé derrière la gare marchandises plus ou moins désaffectée, les habitants et tes commerçants demandent une rénovation urbaine et une meilleure desserte par bus urbains: une seule ligne existe mais ne dessert pas la gare ; aucune passerelle piétons ne traverse les voies comme dans d’autres gares renforçant la sensation de coupure avec le centre ville. En attendant la nouvelle gare LGV une sortie côté sud par prolongement du souterrain du quai 3 serait une solution possible; objection : les crédits, toujours.
17.03 : Assemblée Générale de la Fnaut à Poitiers Maison du Peuple rue Saint Paul; nous déplorons l’absence de trop d’élus qui affirment pourtant défendre le transport collectif. Merci à Yves BRION délégué régional « vert» qui nous a donné d’importantes informations sur le financement de la future LGV ainsi qu’à Daniel COURIVAULT Vice-Président de la Fnaut nationale pour son intervention.
22.03 : Conférence de presse à Saillat-Chassenon (87) et Chabanais (16) sur la desserte Limoges-Angoulême dont la demande d’amélioration par le collectif 16 est sans cesse repoussée.
25.03 : Assemblée Générale de la Fnaut Nationale à Paris. Henriette Trimoulinard présidente représente notre région Poitou-Charentes.
28.03 : Participation de Claude STEPHAN aux travaux du PDU de Niort (79).

Avril 2007:
03.04 Comîté de pilotage des transports pour les handicapés et PMR mis en place par le Conseil général d’Angoulême ; il s’agit des cars départementaux. Rappelons que la loi de février 2005 rendra obligatoire l’accessibilité de tous les lieux et transports publics ceci dans un délai de 10 ans soit en 2015. Tous les monuments et véhicules ainsi que la voirie devront être mis aux normes.
05.04 : réunion à la DGCCRF à Poitiers. Cette instance relève du préfet de région ; elle examine les litiges en matière de consommation ou prestations de services y compris ceux relevant du transport d’où l’intérêt de la Fnaut d’y participer.
11.04 : Comité de ligne La Rochelle-Bordeaux à l’hôtel de ville de Rochefort ; Benoit Groussin et André Cantin représentants titulaires y assistaient.
17.04 : Comité tripartite (certification) organisé à Poitiers par la direction régionale SNCF. La certification est une instance créée en vue d’obtenir sous forme de « label » le classement d’une gare ou de ligne dont les services rendus en terme de tenue, accueil, efficacité, répondent à des critères bien précis. En cas de défaillance , la notion de certification peut être revue. Actuellement, la ligne de saintes l’a obtenue ainsi que les gares d’Angoulême et Cognac. Les critères de régularité et information sont les plus appréciés par les usagers. Benoit Groussin participe aux travaux de cette instance.
18.04 : Comité de pilotage ; 1er atelier accessibilité handicapés à Angoulême ;
27.04 : Assemblée générale de l’association de protection de l’environnement à Roumazières avec la participation de Charente-Nature.

Mai 2007 :
03.05 : rencontre avec les adhérents de l’AFAC à Niort (Association Française des Amis des Chemins de Fer), étude sur les horaires de la ligne Nantes-Bordeaux .La désaffection des usagers vient du médiocre service rendu : horaires mai adaptés, arrêts supprimés, ruptures de correspondances ; face à une autoroute performante, le déclin du train est inévitable c’est pourquoi la Fnaut milite activement pour la défense de cet axe avec le soutien de l’AFAC et des usagers.une pétition a été adressée à la Région où les problèmes de financement sont âprement débattus comme pour toutes les lignes « Corail intercités ».
11.05 : réunion du conseil d’administration Fnaut Poitou-Charentes à Poitiers
21 .05 : 22ème atelier « accessibilité » à Angoulême ; cars du Conseil Général
23.05 : bilan des deux ateliers et conclusions à soumettre (loi sur l’accessibilité)
24.05 : ORT à Poitiers au siège de la DRE ; (ORT : observatoire Régional des Transports) ; (DRE : Direction Régionale de l’Équipement) cette instance englobe les anciennes DDE départementales dans le cadre de la régionalisation ; Benoit Groussin participe à ces réunions au nom de la Fnaut car y sont abordés divers problèmes de transports entre autres celui du fret auquel le ferroviaire est particulièrement confronté.
29.05 : réunion des membres du CA absents excusés le 11 mai à Poitiers ; bien que le quorum soit atteint nous faisons une seconde réunion afin que tous les membres soient informés des décisions prises.
Faire le point sur les attendus du contrat de projets 2008/2013 en faveur du ferroviaire : travaux de modernisation sur Limoges-Poitiers, lignes interrégionales, desserte des gares du Poitou-Charentes par TGV ; les travaux routiers non encore réalisés du précédent contrat de plan seront terminés sans restriction mais ceux du chemin de fer seront encore tributaires des crédits attribués d’où la lenteur des améliorations tant souhaitées par la clientèle.
30.05 : Bernard Plichard, vice-président et Benoît Groussin membres du CA ont rencontré Jacques Santrot, président de la Commission infrastructures et transports pour divers problèmes de dessertes+train Poitiers TGV supprimé.

Juin 2007 :
16.06 : Conseil d’administration de la Fnaut à Paris. Les membres du CA reçoivent les comptes-rendus de ces réunions soit par internet soit par courrier ; les questions débattues sont d’intérêt national mais concernent l’ensemble des Régions où la Fnaut est implantée. Des réseaux ont été créés à cet effet sur les questions essentielles Fret, înîerrégionalité, grandes lignes, TER, ce qui permet de cibler les actions à mener auprès des autorités organisatrices , sans oublier les dessertes par cars départementaux si utiles à Fa desserte des territoires ruraux.
19.06 : Réunion SNCF/Consommateurs à Poitiers. Toutes les associations représentatives des consommateurs et d’usagers sont invitées. C’est l’occasion de faire remonter les dysfonctionnements qu’il s’agisse de services en gare, de tarifs, de confort, et même d’horaires mal adaptés bien que ces questions relèvent des comités de ligne. A cette occasion, le problème de l’accès des vélos dans les TER a été très largement évoqué. De même que le manque de places sur le nouvel axe La Rochelle-Rochefort. Depuis, les choses se sont améliorées et la Fnaut espère que davantage de migrants journaliers abandonnent la voiture sur un axe routier très encombré et que les non motorisés dont beaucoup de jeunes bénéficient d’un transport moins polluant et plus sécurisé.

Juillet 2007 :
03.07 et 19.07: Les membres du CA ont été invités par RFF (Réseau Ferré de France) a visiter le site de la ligne à grande Vitesse sur la partie déjà en service .nous avons rencontré des élus locaux ainsi que des riverains et il est apparu que les travaux réalisés : tunnels, talus ou tranchées ont été bien conçus pour limiter l’impact sonore et diminuer les nuisances visuelles, et auditives. Les études ont été particulièrement poussées sur ces points. Sur la partie Tours-_Bardeaux dont les travaux vont débuter en 2009 les mêmes précautions seront prises moyennement quoi la Fnaut a défendu ce projet malgré la virulence des opposants car il représente une chance pour le Sud-Ouest peu équipé en ferroviaire par rapport aux autres régions (Nord, Est, Rhône-Alpes et PACA) malgré l’atout du littoral lui, bien desservi par autoroute.
06.07: réunion de l’AFAC à Saujon ; Bernard Plichard et Henriette Trimoulinard représentant la Fnaut apportent leur soutien à cette association qui est aussi adhérente chez nous. Il faut être solidaires car l’associatif souffre de l’individualisme qui va croissant. Grâce au dévouement de leur président Jean-Guy Brunet un musée ferroviaire a pu être créé à Mornac-sur-Seudre, charmant village de la ligne touristique Saujon La Tremblade -autrefois « train des huîtres devenu Train des Mouettes. La ligne qui n’a pu circuler en 2007 suite à des litiges entre les organisateurs et le Conseil Général de Charente Maritime reprendra son activité cet été. Nous envisageons une sortie commune avec une visite de cet intéressant musée. 13.07 : Réunion à la région avec Madame Carmouse vice-présidente de région en charge des TER et les représentants des syndicats au sujet de projet de service minimum. La Fnaut a lu la déclaration faite par la Fnaut Nationale sur le sujet: « sans remettre en cause le droit de grève, nous souhaitons que les usagers soient gênés le moins possible en cas de perturbation du service (grève ou travaux) en étant avisés assez tôt des trains qui circuleront ou des transports de remplacement » Etaient présents : Bernard Plichard, Georges Dupoirier, et Henriette Trimoulinard.

Septembre 2007 :
04.09 : Bernard Plichard a participé au comité de pilotage de l’observatoire des déplacements à Poitiers. Rappelons que la Fnaut s’intéresse à tous les modes de transports y compris les dessertes urbaines et départementales même si la SNCF transporteur national y tient une grande place.
20.09 : Les journées « Agir pour l’environnement » étaient organisées cette année à Angoulême. Allocutions intéressantes des présents à la tribune mais nous aurions aimé que les personnes de la salle puissent s’exprimer car les véritables usagers se trouvent parmi elle .Ce même jour avait lieu à Poitiers (Buxerolles) la réunion de la DGCCRF ; Bernard y participait pour la Fnaut ; le cas des billets à bas coût uniquement vendus par Internet a été évoqué. Nous le signalons souvent car il est source d’injustice pour le voyageur isolé qui ne bénéficie d’aucune réduction.
22.09 : 3eme Conseil d’Administration Poitou-Charentes à Poitiers.
28.09: Assemblée Générale de l’Association ADT/FTS dont Pascal Bironneau membre de notre CA est Président. Cette association très dynamique a pour but d’obtenir la réouverture au service voyageurs de la ligné Thouars/Niort où circulent actuellement des trains de fret ; Plusieurs élus ont été ralliés à ce projet. Une étude de « faisabilité » est en cours à la région .II faut espérer que les conclusions du Grenelle de l’Environnement ne resteront pas à l’état de vœux pieux demandant le report de la route sur le rail et la restriction de la circulation automobile. Nous avons la chance d’avoir en Nord Deux Sèvres plusieurs membres de notre CA qui connaissent bien cet axe et en espèrent la remise en service.

Octobre 2007 :
06.10 : colloque organisé par le CESR (comité économique et social régional), cette instance composée de diverses personnalités ; chefs d’entreprises, syndicats, associations, groupements de consommateurs… est appelée à donner un avis sur les décisions importantes prise au niveau régional. Si elle n’a pas voix consultative, les avis qu’elle émet peuvent être pris en considération car ils font remonter les souhaits de la population. La Fnaut avait demandé à y siéger ce qui aurait été un grand avantage pour nous. Malheureusement vu le nombre de demandeurs nous n’avons pas été retenus par le préfet de région. Nous suivrons tous les travaux du CESR sur tous les problèmes de déplacements et de mobilité. Bernard a assisté à ce colloque.
13.10 : Conseil d’Administration de la Fnaut nationale à Paris. La présidente représente notre région.
23.10: Réunion de bureau de l’AFAC à saintes ; lés responsables ont recensé toutes les ruptures de correspondances TER/Grandes lignes sur saintes et La Rochelle qui sont des axes de passages ; il y a parfois 2 ou 3 minutes entre l’arrivée d’un train et le départ d’un train de correspondance ce qui est insuffisant ; ou bien à l’arrivée, le TER ou le Corail est déjà parti. Pour éviter la fuite de clientèle, nous attirons l’attention des responsables des horaires ; également pour les liaisons train/car qui laissent à désirer.

Novembre 2007 :
14 et 15.11 : La COMAGA (agglomération d’Angoulême) a entamé l’étude d’accessibilité pour ses bus urbains dans le cadre de la loi de février 2005 sur le handicap. La présentation d’un bus aux normes pour l’accès des fauteuils roulants avait été faite aux journées « Agir pour l’environnement » Les arrêts devront aussi être aménagés et la voirie adaptée. Ces 2 journées ont été complétées par celles des 12 et 13 décembre auxquelles nous avons participé. 16. Septembre 2007 nous avons adressé à Madame Ségolène Royal, Présidente de la Région une lettre où nous dénoncions fermement la décision de la Direction SNCF de fermer aux trafics des wagons isolés 262 gares et ce, malgré les assurances du Grenelle de l’Environnement sur l’effet de serre, le réchauffement climatique, etc… Sur le Poitou-Charentes cette décision est extrêmement dommageable car si nous n’avons que peu ou pas de trains complets nous avons des clients qui seront dans l’obligation de se tourner vers la route leur embranchement n’étant plus desservi. Nous avons annexé le texte de notre lettre au compte-rendu du CA du 22 novembre adressé à tous nos adhérents.
22.11 : Comité de partenaires à Poitiers .Présence de Benoît Groussin et Bernard Plichard, représentants de la Fnaut. NOV. Et DECEMBRE 2007 :
mise en place du schéma de cohérence territoriale à La Rochelle; c’est le rassemblement de toutes les compétences concernant les transports, l’implantation des commerces, le regroupement des services publics pour éviter que les initiatives dispersées des communautés de communes ne fassent double emploi ou soient inefficaces. Notre adhérent du département 17, Émile Fernandez a participé à tous les travaux de cette instance : 12,19, 26,28 novembre et 3 et 10 décembre. Benoit Groussin a été présent également.
29.11 : Réunion annuelle de la STGA (bus urbains d’Angoulême ; Georges Dupoirier y a siégé au nom de la Fnaut.

Décembre 2007 :
05.12: Collectif 16 -ligne Angoulême-Limoges- réunion à Exideuil pour faire le point des propositions envoyées à la Région et sans suite à ce jour.
11.12 : réunion SNCF/Consommateurs à Poitiers ; nous avons insisté sur le manque de services en gare tel qu’il est souhaité par les usagers : présence d’une boîte aux lettres proche (celles des quais 1 ont toutes disparues 😉 point Argent dans les gares importantes parfois loin du centre ville, plus de consignes, et la fermeture progressive des buffets.
14.12 : Assemblée générale de l’AFAC à Saintes
18.12 : Enquête d’utilité publique sur la Ligne à grande Vitesse : le calendrier des permanences dans les mairies et les préfectures a été largement diffusé .Pour Poitiers et Angoulême nous avons donné notre avis sur le registre dans chacune des préfectures. Bernard Plichard et Henriette Trimoulinard. Il sera annexé au compte-rendu de l’AG.
20.12: services publics locaux; 1ère réunion au Conseil général d’Angoulême. Nous y participerons si les sujets traités nous intéressent par exemple le transport à la demande…

Activités assurées par Bernard Plichard Vice président sur l’agglomération de Poitiers.
24.01: Conseil d’Administration de Vitalis (bus urbains de Poitiers).
29.01 : mairie de Poitiers réunion sur le thème « transport et développement durable
17.02 : Poitiers colloque avec les « Verts ».
01.03 : rencontre avec Réseau Ferré de France qui a une antenne à Poitiers; nous obtenons ainsi des informations sur les travaux et l’avancée des études de la LGV Tours-Bordeaux.
09.03 : réunion à la région pour le trafic des TER.
04.04 : Conseil d’Administration de Vitalis (bus urbains Poitiers).
04.09 : Mairie de Poitiers réunion pour l’accessibilité : application de la loi de février 2005 sur le handicap (mises aux normes des véhicules de transports collectifs).
06.10 : Conseils de développement durable réunion à Poitiers.
22.11 : réunion à la région pour le trafic TER.
30.11 : Conseil d’administration de Vitalis.
19.12 : Accessibilité; 2eme réunion à Poitiers.
21.12 : Mairie de Poitiers : commission transport.

En Nord deux Sèvres :
Pierre Arches participe activement aux réunions du Réseau des Deux Sèvres (RDS) ; ce réseau assure en remplacement des lignes ferroviaires disparues -Nantes/Poitiers un très bon service de cars avec une tarification très avantageuse. Grâce à sa parfaite connaissance des lieux, Pierre ,au nom de la Fnaut peut proposer des améliorations d’horaires ou de fréquences et intervient également sur les notions de confort vis à vis des usagers : ouverture de la gare de Parthenay pour l’attente voyageurs et ajustement des correspondances.

En Sud Deux Sèvres :
En plus de la réouverture de Thouars-niort, Pascal Bironneau rencontre les élus pour les intéresser aux dessertes ferroviaires en voyageurs et également au fret car il y a des clients potentiels (carrières) et beaucoup de possibilités sur cette partie de territoire.
Nous apportons également un soutien ponctuel à l’association AUT 85 affiliée à la Fnaut Pays de Loire qui milite pour la réouverture de Niort-Fontenay car une partie de l’axe est sur notre territoire Picto-Charentais.

Enfin André Cantin membre de notre CA a contacté les élus de la Région Centre à propos du problème de la suppression des gares au service des wagons isolés ce qui entraîne des répercussions sur l’acheminement du fret, l’itinéraire par Tours étant déjà saturé. Nous prenons contact avec les responsables de la Fnaut Centre.

Lien Permanent pour cet article : https://fnaut-pc.asso.fr/2008/05/25/rapport-dactivite-2007-fnaut-poitou-charentes/

(1 commentaire)

    • RICHERT Philippe on 16 novembre 2008 at 20:06

    UN RÉEL AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET UN VÉRITABLE SERVICE PUBLIC VOYAGEURS ET FRET POUR LE CENTRE DE LA FRANCE ET DONC POUR LE LIMOUSIN

    CE N’EST EN AUCUN CAS : La Ligne à grande vitesse LGV Limoges Poitiers, ligne nouvelle uniquement voyageurs de 115 Km dont 80Km de voie unique (donc une paralysie totale de la ligne en cas de panne, la ligne du Haut Bugey se pose déjà cette question pour une ouverture fin 2009), la seule gare desservie est Limoges puisque Poitiers est déjà desservie. Le coût de la ligne est de près de 2 milliards d’€, financé à 50% par les Régions Limousin et Poitou-Charentes (Le Limousin devra financer en plus de la LGV Limoges Poitiers, la portion de ligne Tours Bordeaux, à hauteur de 0,89 %, soit 64 M€). Seules 2 circulations seront directes Paris pour un temps de parcours de 2H00 environ, les autres rames seront raccordées aux rames de La Rochelle (perte de temps 15 minutes) avec un temps de trajet de 2H15 environ.

    Rappelons que ce projet n’est pas inscrit au plan Borloo 2010/2020 et ne figure qu’en dernière position du plan 2020/2030, donc dans un délai de 25 ans environ.

    C’EST OBLIGATOIREMENT : Le projet POLLT Paris Orléans La Souterraine Limoges Toulouse, c’est 713 Km de double voie rénovées (donc 1426 Km de voies), voyageurs et Fret avec 18 gares desservies (Toulouse, Montauban, Caussade, Cahors, Gourdon, Souillac, Brive, Uzerche, Limoges, St Sulpice Laurière, La Souterraine, St Sébastien, Argenton/Creuse, Châteauroux, Issoudun, Vierzon, Les Aubrais et Paris Austerlitz. Le coût de ce projet est de 500 millions d’€, seul le surcoût éventuel est financé par les trois Régions Midi-Pyrénées, Limousin et Centre. Le temps de parcours serait pour Toulouse de moins de 5H00, pour Brive de 3H20, pour Limoges de 2H30, pour La Souterraine de 2h10 et pour Châteauroux de 1h45.

    Après le simulacre de démocratie de la réunion finale sur la LGV à Limoges où le Maire de Limoges avait dit «vous les Creusois vous avez la chance d’avoir la ville de Limoges pour vous permettre de vivre à la campagne», notre inquiétude se porte sur le dernier édito du Président du Conseil Régional dans lequel il dit «L’électrification de Limoges-Guéret, essentielle pour constituer un axe transversal de l’Atlantique à l’Oural, et qui donne tout son sens au barreau Limoges-Poitiers»

    Nous tenons à préciser à la CGT que la portion de ligne Limoges St Sulpice-Laurière est déjà électrifiée (ligne Paris Toulouse), et que la partie de ligne limitée à 60 Km/h,  entre St Sulpice-Laurière et Guéret ne l’est pas, et même si elle l’était les trains rouleraient toujours à la même vitesse, rappelons que ce ne sont que 45 Km de voie, alors entre l’Oural et l’Atlantique? (Ce discours là, c’est le leurre pour les Creusois, afin d’accepter la LGV).

    Le samedi 11 octobre 2008, lors de la réunion des 260 maires de la Creuse à Guéret, nous avons distribué 400 tracts afin de connaitre le positionnement des sénateurs, des députés et des maires de notre Département, sur le choix de la LGV Limoges Poitiers, qui finirait de désertifier notre Département, et pourquoi pas sous forme de motion, nous aimerions également connaitre la position des partis politiques creusois.

    UN PROJET AMBITIEUX SERAIT : L’électrification de Bordeaux Lyon et la modification de son infrastructure, en double voie, sur 639 km, desserte voyageurs et Fret,
    15 gares sont concernées (Bordeaux, Libourne, Coutras, Mussidan, Périgueux, Limoges, St Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Commentry, Gannat, St Germain des Fossés, Roanne, Lyon Part Dieu, Lyon Perrache) et cette solution délesterait l’axe Rhodanien qui arrive à saturation, projet essentiel et pertinent pour constituer un axe transversal entre l’Atlantique et l’Oural, et qui donnerait tout son sens à un réel aménagement du territoire et à un véritable service public.

    L’évolution de La gare de La Souterraine est intéressante puisque, après nos luttes pour maintenir et augmenter les arrêts, en 2000 c’était 100 000 voyageurs par an qui empruntaient notre gare, 125 000 en 2006, et plus de 150 000 en 2008, rappelons que les trains se remplissent avec les gares intermédiaires de St Sulpice, La Souterraine, (correspondance Guéret , Le Dorat, Bellac), St Sébastien, Argenton, Châteauroux, Issoudun, Vierzon,(correspondance de Montluçon, Bourges, Tours), Les Aubrais.
    Qu‘en sera-t-il demain avec la LGV puisque les TGV se rempliront avec les usagers de la Gare de Limoges (correspondance Uzerche, Allassac, Brive et au-delà) soit à peine 50% de taux d’occupation.

    Aujourd’hui le temps de parcours entre La Souterraine et Paris est de 2H40 et le prix du billet est de 43€90, pour 340 km, demain si il fallait rejoindre la LGV par Limoges le temps de parcours serait de 3H05 et le prix du billet serait de 79€50 pour 506 km. Aujourd’hui le temps de parcours entre Guéret et Paris via La Souterraine est de 3h20 et le prix du billet est de 48 € pour 380 Km, demain si il fallait rejoindre la LGV par Limoges le temps de parcours serait de 3h40 et le prix du billet serait de 82 € pour 527 Km.

    Fait à La Souterraine, le dimanche 16 novembre 2008

    Philippe RICHERT : Secrétaire des cheminots UFCM/CGT de La Creuse Mail : phyle23@orange.fr Portable : 06 09 31 14 59

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*