Assemblée générale FNAUT P-C 2003

Nous remercions Monsieur le Maire de Poitiers, pour la salle qu’il laisse à notre disposition.

Nous remercions toutes les personnes présentes, particulièrement Madame G.DEGRIS secrétaire de la  » Commission des Infrastructures et des Transports  » de la Région. Monsieur Robert ROCHAUD Maire-Adjoint de Poitiers, vice-Président de la CAP  » Rapporteur de la Commission Transports  » Ainsi que Monsieur Paul FROMONTEIL Conseil Régional. Monsieur Jean-Claude OESINGER Vice-Président de la FNAUT délégué régional FNAUT Centre, ainsi que des Membres de Vienne Nature. Nous transmettons les excuses des personnes qui n’ont pu se rendre disponibles, celles-ci ont été nombreuses aussi nous n’en dresserons pas la liste.

L’avenir de notre association : Il y a 5 ans, la délégation FNAUT Poitou-Charentes, avec quelques adhérents individuels, a créé l’AUTC Poitou-Charentes. Aujourd’hui, au souhait de la FNAUT, elle envisage de prendre le nom de FNAUT Poitou-Charentes. En effet, comme la FNAUT, nous évoluons.
Bien entendu nous restons prioritairement une association d’usagers des transports et une association de consommateurs, mais nous militons pour promouvoir une alternative au « tout route »; nous luttons ainsi contre les pollutions, les accidents et l’encombrement des infrastructures. Le changement de sigle sera un plus, en étant plus lisible par tous; nous accueillons en effet des associations qui ont totalement leur place à la FNAUT puisqu’elles ont pour but la préservation de l’environnement et de la qualité de la vie par l’alternative au « tout route » aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises. Nous allons donc revoir les statuts et faire dans le courant de l’année une A.G. extraordinaire.

Nos objectifs sont toujours de :

  • contribuer. à faire avancer le dossier de la réouverture de la ligne Nantes-Poitiers avec nos amis et voisins des Pays de Loire et l’Association du désenclavement de la Hte Vienne et du Montmorillonnais pour faire la jonction avec Limoges où il a été engagé des travaux, une alternative moins coûteuse qu’une autoroute, qui entraînera des flux importants. Nous souhaitons également que la gare de Mignaloux soit mieux reliée avec la STP.
  • continuer à demander la modernisation de la ligne Nantes-Bordeaux, afin qu’elle soit aussi performante que l’autoroute des estuaires, les trains continuant à desservir les gares existantes.
  • redonner vie à la ligne Angoulême-Limoges.
  • Continuer à soutenir nos amis vendéens pour la réouverture de la ligne Fontenay-Le-Comte -Niort, qui devrait réduire le flux de voitures entre ces villes, et accélérer la liaison de centre à centre.
  • Demander le transport à la demande sur les axes des lignes de chemin de fer, afin de réactiver nos gares rurales en y stoppant l’exode, et réduire la circulation routière.

Le quorum étant atteint l’Assemblée examine Les Rapports : Moral et d’activité présentés par la Présidente, et le Rapport Financier par Monsieur Daniel, trésorier.
Les trois rapports ont été approuvés à l’unanimité des présents et des représentés.

Exposé de la Présidente à l’intention de Madame DEGRIS secrétaire de la Commission des Infrastructures et Transport de la Région :

Mme Ringuet rappelle que la Région est organisatrice des transports depuis un an et que plusieurs problèmes se posent :

1° Les lignes interrégionales :

Il s’agit de la ligne routière Poitiers-Nantes et des lignes ferroviaires Limoges-Angoulême, Limoges-Poitiers strictement interrégionales et Tours-Poitiers-Angoulême-Bordeaux ainsi que Nantes-Rochelle-Saintes-Bordeaux qui sont également GL

2° Le périmètre de compétences et les correspondances entre TER Mme Ringuet présente les améliorations souhaitées :

  • modernisation de la ligne Poitiers-Limoges et Angoulême-Limoges.
  • de meilleures correspondances à Poitiers entre les divers TER desservant la gare, particulièrement avec ceux de la ligne de Limoges, en ne privilégiant pas uniquement les correspondances en fonction des TGV.
  • l’ouverture d’une consigne manuelle en gare de Poitiers.

3° La multimodalité.

En prenant comme exemple Niort, Angoulême et les futurs travaux de la gare de Poitiers, Mme Ringuet estime que la multimodalité doit concerner, non seulement la complémentarité autos-trains mais aussi trains-cars urbains et régionaux .
Mme Ringuet termine son intervention en disant: « N’oublions pas que 20% de la population n’a pas de voiture, y compris dans le rural et que, avec le vieillissement de la population, beaucoup devront s’arrêter de conduire .
Vous êtes autorité organisatrice des transports. L’Etat parle de décentralisation, mais qu’est-ce qui va changer vraiment pour les voyageurs et faire en sorte que nous puissions vivre dans la région sans se sentir en prison sans voiture ?

Mme Degris répond à l’intervention de Mme Ringuet.

Elle rappelle que la Région n’est compétente pour les TER que depuis le 4 mars 2002, que le travail à faire est considérable et qu’une priorité doit être donnée aux liaisons principales. Deux comités : un de ligne et un de Bassin sont déjà en place et une amélioration est déjà à noter en ce qui concerne la cohérence entre Grandes Lignes et TER

Un débat s’engage avec la salle, débat qui parfois dévie vers des problèmes nationaux (autoroutes, tunnel routier du Somport)

Pour le Comité de ligne, il est soulevé la question du manque de train le samedi et dimanche matin.

La région note qu’il y à beaucoup à faire.

De ce débat il ressort les faits suivants :

  • la Région a déjà fait un effort important même si certains ont regretté qu’il n’est pas été fait plus tôt (Mme Degris rappelle que 5 automoteurs avaient été achetés par la Région avant 2002); ainsi 6 trains supplémentaires ont été créés entre Royan et Angoulême et le budget ferroviaire sera, en 2003, de 39,9 M €, dépassant pour la première fois le budget des autres modes de transport;
  • l’effort va être poursuivi dans les domaines suivants :
    • achat de 5 automotrices électriques pour La Rochelle-Poitiers-Tours,
    • création d’un centre de maintenance TER à Saintes,
    • rénovation des gares et des PANG
    • amélioration de la coordination entre les transports urbains, départementaux et SNCF.

En conclusion, plusieurs intervenants dont M. Fromenteil et M. Rochaud, tout en se félicitant du travail accompli, ont regretté le retard pris et se sont inquiétés d’une réduction actuelle des crédits (en faveur du ferroutage, des transports urbains…) et d’un retard éventuel des travaux de la LGV Bordeaux-Tours, un syndicaliste cheminot parlant même de 5 ans de retard, et informe que les péages que la SNCF verse à RFF représente 23% de ses recettes, qu’en 5 ans la patente a été multipliée par trois.

Michel Etourneau remercie Mme Degris et l’assure que la FNAUT Poitou-Charentes lui fait confiance et sera à ses côtés dans la mesure où l’on ira dans la bonne direction.

Composition du Bureau:

Président d’honneur : Jean DONTENWILLE Présidente : Mauricette RINGUET
Vice-Président : Michel ETOURNEAU Secrétaire : Henriette TRIMOULINARD
Secrétaire-adjoint : Yves DRILLAUD Trésorier : Patrick DANIEL

Membres du C.A 2003 :
Messieurs : Pierre ARCHES, Jacques BAUDIN, Patrick DANIEL, Jean DONTENWILLE, Yves DRILLAUD, Michel ETOURNEAU, Mesdames Mauricette RINGUET et Henriette TRIMOULINARD.

La séance est levée à 17heures

Lien Permanent pour cet article : https://fnaut-pc.asso.fr/2003/01/18/assemblee-generale-fnaut-p-c-2003/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*