SNCF : la voix d’un usager

Paru dans la Nouvelle République des deux sèvres du 22 novembre 2004

Le 12 décembre prochain, un changement de quelques minutes va réduire encore nombre de voyageurs dans le train qui va à Saumur. Un étudiant s’indigne de la situation.

Vendredi, à Thouars, il y avait la réunion de comité de ligne. La SNCF n’a pas dit un mot sur ce qu’elle projetait de faire à partir du 12 décembre ! Sylvain Ruault s’indigne du procédé qui concerne le train du dimanche soir, qui quitte Bressuire Bressuire en direction de Thouars, puis Saumur : « C’est la seule liaison par vrai train en direction de Tours et Paris. Actuellement, il y a une correspondance : le train quitte Bressuire à 18h48, arrive à Saumur à 19h48, permettant de prendre la correspondance à 19h53 pour arriver à Saint-Pierre-des-Corps à 20h29. C’est une vraie correspondance : en cas de retard, ce qui arrive, le train de 19h53 attend un peu… Or à partir du 12 décembre, les horaires du Bressuire-Saumur sont inchangés, mais le train vers Tours quitte Saumur à 19h51 ! »

A priori, ce n’est pas dramatique. Au lieu de 5 minutes, les voyageurs n’ont que trois minutes pour prendre l’autre train : « Au contraire, ça change tout, explique Sylvain. Cinq minutes, c’est l’intervalle minimun pour une correspondance aux yeux de la SNCF. En dessous, elle est considérée comme imposible et c’est pourquoi on ne peut techniquement plus acheter de billet pour ce trajet Bressuire-Saint-Pierre-des-Corps. Bien sûr, on peut prendre des billets séparés, mais alors, il n’y a aucune assurance d’arriver à temps pour prendre le train vers Tours ! Le Maire de Bressuire en a fait les frais il y a peu de temps. »

Pour le prix d’un TGV des TER tout neufs !

Etudiant à Tours, Sylvain Ruault est naturellement concerné par le problème. Mais son intérêt dépasse ce cadre personnel, en qualité de membre de la Fédération nationale des associations des usagers du transport (FNAUT) : « J’ai adhéré quand j’étais étudiant à Bordeaux. Aller là-bas depuis Bressuire, c’était vraiment la galère.C’était plus long d’aller à Poitiers que de faire Poitiers-Bordeaux ! » Actuellement en DESS Ingénierie des milieux aquatiques, il ne cache pas une sensibilité environnementale qui le conduit à s’intéresser aux transports ferroviaires : « dans le cas présent, on se demande si la SNCF ne procède pas ainsi pour fermer complètement les liaisons ferroviaires depuis Bressuire ».
Pour fréquenter la région Pays de Loire, Sylvain sait pourtant que d’autres régions ont contribué à relancer le trafic ferroviaire sur leurs territoires : « Nous sommes les parents pauvres du Poitou-Charentes. Dans le palmarès de la « Vie du Rail » nous arrivons en dernière position pour nos trains express régionaux (TER) ! Par ailleurs, je m’étonne qu’on parle de vouloir faire venir le TGV à Thouars, alors que les Pays de la Loire s’interrogent sur la viabilité de ce TGV qui s’arrête à Saumur. Pour le même prix, nous pourrions relancer les navettes ferroviaires sur les lignes Bressuire-Thours-Saumur et changer les trains. Actuellement, ce sont des machines qui datent des années 70. Les nouveaux TER, ils sont aussi bien que le TGV et en plus ils sont construits par Alsthom à La Rochelle, ce serait bon pour l’économie régionale ! »
Voilà pourquoi Sylvain Ruault dans le cadre de la FNAUT Poitou-Charentes, lance un appel : « Nous attendons le mobilisation du maire de Bressuire pour le maintien et la rénovation de la gare, qui reflète bien actuellement l’état du transport ferroviaire en Nord Deux-Sèvres et qui mériterait bien plus qu’un ravalement de façade… Nous invitons aussi ceux qui le souhaitent à rejoindre notre association – elle est agréée par les pouvoirs publics pour la défense des intérêts des consommateurs-pour renforcer notre action sur le Bressuirais. »

Éric BERBUDEAU

Lien Permanent pour cet article : https://fnaut-pc.asso.fr/2004/11/22/sncf-la-voix-dun-usager/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*